entete: 

GRANDS PERSONNAGES

Background: 
Description: 

Mgr François-Xavier Ross
(1869-1945)


Premier évêque du diocèse de Gaspé, pédagogue, défenseur des services éducatifs et de la santé et promoteur du mouvement coopératif, né le 6 mars 1869 à Grosses-Roches, dans le comté de Rimouski. 

François-Xavier est le fils de Joseph Ross, colon cultivateur et de Marcelline Gendron, fille de Germain Gendron et de Délina Dubé, de Saint-Octave de Métis. Son enfance se déroule dans un cadre agricole, dans ce petit village sur la rive sud de l’estuaire du Saint-Laurent.

Au début de l’adolescence, par l’entremise du préfet apostolique du Golfe St-Laurent, Monseigneur François-Xavier Bossé, il est envoyé au grand Séminaire de Québec afin de poursuivre ses études classiques de 1883 à 1890, année où il entreprend des études en théologie.
  
Un an plus tard, il revient à Rimouski en tant qu’enseignant au Séminaire, poursuivant ses études théologiques à temps partiel. Après une année d'enseignement en mathématiques, l'évêque de Rimouski le nomme secrétaire de l'Évêché, charge qu'il remplit pendant deux ans. Ordonné prêtre le 19 mai 1894 à la Cathédrale de Rimouski, il demeure secrétaire jusqu'à l'automne de 1896. 

Il est ensuite nommé missionnaire à Saint-Laurent de Matapédia où il demeure deux ans, puis premier curé de l'Anse-aux-Gascons de 1898 à 1901 et de Saint-Louis-du-Ha! Ha!, au Témiscouata, de 1901 à 1904. 

Suite à des problèmes de santé, Mgr Blais lui accorde un congé en 1904 et l’envoie à Rome où il suit des cours de droit canonique. Deux ans plus tard, François-Xavier décroche un doctorat en droit canon. 

Rentré à Rimouski en 1906, il devient directeur de la nouvelle école normale de filles tenue par les Ursulines de Québec, une fonction qu'il occupe jusqu'en 1923. Il est aussi nommé Chanoine de la Cathédrale de Rimouski en 1907 et professe la théologie au Grand Séminaire de Rimouski en 1908-09.

Nommé Vicaire Général en 1914, il organise les fêtes jubilaires de Mgr Blais en 1915. À la mort de ce dernier, en janvier 1919, le Chapitre nomme Mgr Ross Vicaire Capitulaire pendant la vacance du Siège. Mgr J. Léonard, successeur au Siège Épiscopal de Rimouski, en fait son Vicaire Général en février 1920 et lui obtient de Rome le titre de Protonotaire Apostolique.
 
Il est élu premier évêque du diocèse de Gaspé le 11 décembre 1922, avant d’être consacré à la Cathédrale de Rimouski le 1er mai suivant par Mgr P. di Maria, délégué Apostolique au Canada.
 
Mgr Ross est reconnu comme un habile organisateur. À Matapédia, secrétaire d'une société de colonisation, il collabore à celle de la Vallée de Matapédia et fonde la colonie de Saint-André. Premier curé de L'Anse-aux-Gascons, il organise cette paroisse dans ses sphères paroissiale, scolaire, municipale et religieuse, et fait construire l'église et le presbytère. 

Au cœur du mouvement pédagogique, il est le principal ouvrier de la refonte du programme des écoles primaires du Québec en 1922 et des directions pédagogiques qui l'accompagnent.  Il travailla à faire retarder en 3ème année du primaire français l'introduction de l'enseignement de l'anglais, et à inculquer aux étudiants en commerce une culture plus appropriée « au génie de la race française », trop limitée au calcul et à l'anglais.

C'est surtout à Gaspé que s’exprimeront ses talents d'organisateur. Dès son arrivée en mai 1923, Mgr Ross énumère les domaines dans lesquels la Gaspésie doit spécialement faire valoir ses activités : domaine religieux, par une vie chrétienne plus intense; domaine de l'éducation, de l'école primaire au séminaire qui n'existait pas; domaine économique par l'agriculture et la colonisation, l'organisation des pêcheries, les voies de communication, les industries locales et les marchés. 
  
Jetant le mot d'ordre « Organisons-nous », il passe à l’action et transformera Gaspé. D'abord en fondant en 1924 l'École normale conduite par les Ursulines, suivie en 1926 du Séminaire conduit par les Jésuites, puis aux Clercs de Saint-Viateur en 1938. En 1926, c’est aussi l'Hôtel-Dieu qui s’ouvre, confié aux Augustines Hospitalières de Québec. En 1933, il régularise la situation de l'hôpital de Chandler en le transformant en hospice pour les vieillards. 
  
Parmi ses autres « luttes », il convainc le gouvernement fédéral de relier au réseau du chemin de fer Canadien National le tronçon de 202 milles qui relie Gaspé à la grande voie de l'Inter-colonial à Matapédia. Pendant ce temps se poursuit la construction de la route de ceinture qui rendit la Gaspésie accessible aux touristes, autre cause qu’il défendit âprement. 
  
Dès son premier automne à Gaspé, il lance un mouvement de colonisation et d'organisation des coopératives de pêcheurs. C’est ainsi que seront créés 11 centres nouveaux avec 6 prêtres résidents. Trois nouvelles paroisses ont été érigées à même les missions existantes en 1923, augmentant de 9 les centres religieux avec prêtres résidents. 
  
En 1934, il participe aussi à l'organisation du 400ème anniversaire de la prise de possession du Canada par Jacques Cartier, événement auquel participent le gouvernement canadien, ainsi qu’une importante délégation française et des représentants de l'Angleterre et des États-Unis. Une monumentale croix de granit est alors érigée.
  
Gaspé doit aussi à son évêque la construction d'un magnifique pont de fer qui relie les deux rives du Bassin de Gaspé. À l'inauguration de ce pont, Mgr Ross affirma : « Aujourd'hui disparaît le dernier des onze bacs dont on se servait encore en Gaspésie la première fois que j'en fis le tour en accompagnant Mgr Blais dans sa visite pastorale en 1893 ». 
  
Son Excellence Mgr François-Xavier Ross est aussi le fondateur d'une nouvelle Congrégation religieuse de femmes, nommée « Les Soeurs Missionnaires du Christ-Roi ». Fondée en 1929, cette petite congrégation compte maintenant près de 40 sujets, une fondation à Tokyo, et une procure à Montréal.
 
Décédé le 5 juillet 1945 à l’Hôtel-Dieu de Québec, il est ensuite inhumé à Gaspé. Pour en savoir davantage sur l’œuvre de celui que les historiens ont surnommé « le libérateur de la Gaspésie », un mémorial en son honneur est ouvert au public dans la cathédrale de Gaspé.